Team Des Motards (tchat pour les adhérents)

Bienvenu dans l'univers merveilleux des deux roue
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1200 bandit année 2006 (essai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didi



Nombre de messages : 11
Age : 37
Localisation : savoie
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: 1200 bandit année 2006 (essai)   Lun 20 Aoû - 16:07

bandit 1200 année 2006


La Bandit fête ses 10 ans en 2006. L'occasion idéale pour se refaire une beauté. Et comme la cadette y est déjà récemment passée, autant lui piquer ses nouvelles fringues (de toute façon, ça se passe comme ça depuis l'apparition de cette famille). La GSF revêt donc le même costume que la 650, à savoir le tête de fourche restylé pour la version S et le petit capotage de phare pour la Naked. La suite des évolutions esthétiques sortent elles-aussi du même moule : écopes sur le coté du cadre au dessus du moteur, nouvelle selle en 2 parties et nouveaux caches latéraux derrière la rampe de carbus. Pour distinguer la 1200 de la 650, il suffit de jeter un coup d'oeil aux carters latéraux, qui sont chromés sur la 12. Les étriers de frein Tokico ne sont plus à 6 mais à 4 pistons, la fourche semble différente et l'échappement n'est plus fixé par 3 grosses vis comme sur la précédente (dommage ; on pouvait changer de pot en quelques coups de tournevis). Esperons que les motoristes d'Hamamatsu se soient penchés sur les carbus et redonné un peu de gros caractère au 4 cylindres. Rempli et coupleux, le gros moulin refroidi par air et huile avait perdu un peu de sa grande gueule lors de l'évolution de la Bandit en 2001. Ça s'est très bien passé pour la 650, il n'y 'a pas de raison pour que ce soit différent pour la B12. Suivant la politique tarifaire de Suzuki, la GSF 1200 est proposée comme le gros roadster le plus abordable du marché.

Essai :

Un gros roadster a toujours cette faculté d'intimidation dû à son rang. Un petit quelque chose qui provoque ce genre de phrase chez les timides : "Ouhla ! C'est trop gros pour moi ; je pourrais jamais y tenir...". Avant de juger, asseyez-vous donc sur la nouvelle B12. Avec des petits riens, on peut faire un grand tout. Cadre plus étroit au niveau de l'assise, selle affinée et ajustable en hauteur, réservoir plus court de 3 cm, ce n'est pas grand chose dans l'absolu mais cela permet à beaucoup de monde de poser les pieds sur le tarmac. "Je suis pas assez grand" ne sera plus une excuse.


On est toujours installé naturellement et sereinement sur la Bandit, désormais un peu plus près des commandes et un poil moins confortablement - la selle vous en offre un peu moins. Le souffle puissant de la Suzuki est prédisposé à vous emmener loin et longtemps, à condition que vous supportiez la pression de l'air sur le casque. En version S, le semi-carénage vous protège le buste mais pas au dessus du niveau des épaules. Dommage - option bulle haute conseillée si vous roulez loin et souvent.

La clientèle de la grosse Bandit n'est pas celle des gros roadsters agressifs que sont les Z 1000, FZ1 ou S4Rs. Car la Suzuki n'est pas une adepte du fouet et de la puissance cravachée. Niveau moteur, peu de choses ont changé : juste un échappement catalysée et un système d'injection d'air dans les conduits d'échappements pour lui faire passer Euro 2. Le 4 cylindres à refroidissement air/huile est un gros muscle paisible, généreux, toujours disponible pour relancer de belles reprises et des accélérations fougueuses. Quel plaisir de savoir qu'il y a toujours quelque chose qui va répondre à la poignée droite, quel que soit la régime et sans vous faire de coup vache - le moulin est très souple, prévenant et dosable. Tout comme le freinage qui ne semble pas avoir souffert de la perte de 2 pistons par étrier.
L'un des gros avantages de la partie-cycle de la B12 est cette efficacité naturelle qui n'impose aucun mode d'emploi. Facile, sans souci et stable, la Suz sied à merveille à son statut de grosse moto très homogène. Il n'y a que du coté des suspensions qu'elle pêche un petit peu - celles ci s'acquittent convenablement de leurs tâches mais on apprécierait un peu moins de fermeté.
Doté d'un bon rayon de braquage et d'une grande souplesse, la ville ne lui fait pas peur. Ce n'est pas pour autant qu'elle ira se battre face à la nouvelle génération de street-fighter. Pour cela, Suzuki nous prépare sûrement quelque chose, comme c'est le cas dans sa gamme 600 : la Bandit pour tout le monde, la GSR pour ceux qui aiment plus corsé.

Nouvelle silhouette
Tarif
Le bon gros moulin dérivé des vieilles GSX-R

Protection limitée
Un peu moins de confort
Différences trop peu marquées avec la 650
Vitesse max : 222 km/h
400 m DA : 11"5
Conso à 130 km/h : 8,1 L


MOTORISATION PARTIE-CYCLE
- Moteur : 4 cylindres en ligne, 4 T,
refroidi par air et huile ;
1157 cm3 (79*59 mm) ;
100 ch à 8 500 tr/mn ;
9,2 mkg à 6 500 tr/mn ;
boîte 5 v ;
transmission secondaire par chaîne. - Cadre : double berceau tubulaire en acier ;
susp.AV fourche téléhydraulique Ø 43 mm , déb. 130 mm ;
susp.AR monoamortisseur, dèb 136 mm ;
frein AV 2 disques Ø 310 mm, étriers 4 pistons ;
frein AR 1 disque Ø 230 mm, étrier 2 pistons ;
roues AV/AR 17";
réservoir 20 L ;
poids à sec : 215 kg - avec pleins : 239 kg.

PRIX : 7 499 € ( ± 49 200 F )
Version S : 7 699 € ( ± 50 500 F )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1200 bandit année 2006 (essai)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vends 1200 bandit de 2006
» A vendre : SUZUKI GSF 1200 Bandit S
» [ VENDU ] Bras de support top case Givi pour 1200 Bandit
» 1200 BANDIT A VENDRE
» apres le 1200 bandit le b king

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Des Motards (tchat pour les adhérents) :: Forum technique :: Parlons motos-
Sauter vers: